--== DEVLYNX ==--

 
 
|
 
 
 
 
Accueil
News
Doc
Mémoire
Recrutement
Faq
Liens
Pseudo :

Mot de passe :


Pas de compte ?

S'inscrire...


Statistiques :

Documentation


Rootretour à l'arborescence des catégories » Documentation techniqueEnsemble des informations pouvant être utiles au développement » Lynx docRestranscription de la documentation d'origine » Moteur de Sprite et de collisions » Description du moteur de sprites
«««« ( /^\ ) »»»»
INFOS SUR LA CATEGORIE

Créée le : 2009-09-20 17:00:00
Par : vince





INFOS SUR LA PAGE

Titre : Description du moteur de sprites
Sous Titre :
Langue : FRA
Source : http://www.monlynx.de/lynx/lynx6.html#_66
Auteur : vince
Posté par : vince

Description du moteur de sprites

Le moteur de sprite est constitué de quelques registres de contrôle de 8bits, un registre SCB sur 16 bits et une unité de calcul, un manipulateur d'adresses, une pile FIFO de 8 octets de données, un registre à décalage 12 bits pour décompacter les données, une palette de stylos de 16 quartet (8 octets), un octet de construction de pixel, une pile FIFO de 8 mots pour les données de pixel, un fusionneur de données et toute la logique qui va avec. Le flux basique est :
¤ Le manipulateur d'adresses récupère l'adresse de la source de données, extrait un morceau de 4 octets pour la pile FIFO de données et incrémente l'adresse.
¤ La logique de décompactage tire les données de la pile, les sérialise dans le registre à décalage et en extrait des numéros de stylos individuels.
¤ Le numéro de d'index de stylo est fourni à la palette des stylos, ce qui produit un numéro de stylo sur 4 bits.
¤ Le numéro de stylo sur 4 bits va dans l'octet de construction de pixel où ses propriétés de transparence et collision sont notées, combinées dans l'octet et placées dans la pile FIFO des données de pixel.
¤ Les données de pixel sont alors fusionnées avec les données déjà présentes en RAM dans le cache vidéo (en utilisant des cycles de lecture-modification-écriture en RAM) en fonction de la transparence et des autres bits de contrôle.
¤ Les données de collision sont alors utilisées pour réaliser le processus de collision avec le cache de collisions.

Toutes ces opérations sont gérées sous forme de pipelines et sont traitées avec un certain entrelacement qui réduit les goulots d'étranglement et aboutit au système avec des performances aussi élevées que possible.

(Source : http://www.monlynx.de/lynx/lynx6.html#_66)
«««« ( /^\ ) »»»»

générée en 35 ms
-= DevLynx, un site par vince pour vous =-